Parfois, au cours des processus de peinture ou de remise en peinture d’une surface, l’attention est souvent portée sur le choix des différents produits et des processus d’application qui vont être utilisés.  

Toutefois, l’une des étapes les plus importantes de tout processus de peinture concerne la préparation correcte de la surface, qui sera la base sur laquelle nous nous appuierons pour obtenir un excellent résultat. La bonne exécution de ce processus nous permettra d’améliorer la qualité de l’application, tout en minimisant les éventuels problèmes d’entretien de la surface.

Facteurs à prendre en compte lors de la préparation et la peinture des surfaces 

Une mauvaise préparation de la surface à peindre suivie d’un bon système de peinture peut entraîner des résultats moins bons que l’utilisation de produits de mauvaise qualité sur une surface qui a été préalablement préparée correctement.

De nombreux facteurs influencent le type de préparation préalable de la surface et le choix du système de peinture à utiliser, ce qui déterminera la qualité de la peinture de finition.

  • Nature du matériau à peindre : le type de préparation, le temps et les coûts impliqués varieront selon que l’on traite une pièce en métal, en plastique ou tout autre type de substrat.
  • État préalable de la surface : nous devons évaluer l’état de la surface à traiter, car cela va influencer le choix de la méthode de préparation.
  • Existence de rouille ou d’anciennes couches de peinture : il est particulièrement important de savoir si la pièce est située à l’extérieur ou à l’intérieur, et quel est le climat qui prévaut. Elle peut présenter différents degrés d’oxydation (superficielle, légère, moyenne et forte).
  • Contraintes mécaniques que la pièce peut subir : si la pièce ou la surface est exposée à des frictions, des vibrations ou des impacts mécaniques continus, ce sera un facteur à prendre en compte lors du traitement préalable à effectuer.
  • La taille de la surface à préparer et sa géométrie. 
  • Le coût du processus et de l’application.
  • La couleur et la luminosité que l’on souhaite obtenir.

Types de préparation des surfaces à peindre 

Dégraissage de la surface

La présence des graisses et des huiles est assez fréquente sur les matériaux structurels et doit être complètement éliminée avant de commencer les opérations de peinture et de remise en peinture. 

Les processus les plus courants sont le nettoyage avec des dégraissants à solvants ou même aqueux. Le nettoyage au solvant peut être effectué à l’aide de chiffons humides, ce qui est la méthode la plus courante. Le nettoyage peut également être effectué par pulvérisation, par aspersion et même par immersion en phase vapeur.

limpieza desengrase superficie

Le solvant utilisé doit avoir la capacité d’éliminer les graisses et les huiles, être suffisamment volatil et peu toxique. Les chiffons avec lesquels l’opération est effectuée doivent être renouvelés souvent pour éviter de les graisser. 

Le lavage à l’eau et détergents ou désinfectants à très haute pression peut également être envisagé dans le cadre du processus de dégraissage, ce qui permet d’éliminer les sels, la rouille, les graisses ou l’ancienne peinture.

Nettoyage manuel et mécanique

On entend par nettoyage manuel un processus de préparation des surfaces par brossage, grattage, piquage ou ponçage du métal permettant d’éliminer la rouille, la calamine peu adhérente ou l’ancienne peinture.

C’est une méthode plus lente et plus laborieuse de nettoyage et de préparation de la surface à peindre, qui n’élimine pas complètement les impuretés, mais qui est utile lorsqu’il est impossible d’utiliser d’autres procédés en raison de la difficulté d’accès à la pièce, ou pour des raisons de coût.

Normalement, les brosses utilisées pour ce processus sont en fil de fer ou en dents en acier.La norme s/UNE EN ISO 12944-4 prévoit les degrés de préparation par grattage et brossage manuel suivants :

  • Degré  ST 2 : ce niveau de préparation permet d’éliminer la calamine, la rouille et les résidus de peinture et les particules étrangères présentant peu d’adhérence. La surface doit présenter un aspect métallique.
  • Degré  ST 3 : La calamine, la rouille et les résidus de peinture et les particules étrangères présentant peu d’adhérence sont éliminés. Cependant, la surface doit être traitée avec beaucoup plus de soin que pour le degré ST 2 pour donner un éclat métallique au substrat. La surface doit prendre un aspect métallique prononcé.
Grados de preparación de la superficie mediante rascado

Grenaillage

Grâce à ce type de préparation, la surface est bombardée par de petites particules de matériaux abrasifs projetées à grande vitesse au moyen d’air comprimé par un tuyau flexible.

Le matériau abrasif utilisé peut être de la grenaille d’acier, des abrasifs synthétiques, etc. 

C’est sans aucun doute le processus de nettoyage et de préparation de surface le plus efficace, car il permet d’éliminer la rouille, la calamine, les résidus de soudure, les huiles, etc. tout en obtenant une excellente rugosité qui favorise l’adhérence des couches de peinture.

Il est important de garder à l’esprit que le métal soumis à l’opération de grenaillage présente une surface très active et facilement oxydable par l’humidité ambiante ou les polluants atmosphériques, il doit donc être immédiatement recouvert de peinture.Selon la norme SIS-055900 (norme de préparation des surfaces), les degrés de préparation par grenaillage consistent en :

  • Degré Sa 1 : sablage léger. La calamine, la rouille et les résidus de peinture faiblement adhérents ainsi que les particules étrangères sont éliminés. 
  • Degré Sa 2 : sablage en profondeur. La calamine, la rouille, les résidus de peinture et les particules étrangères sont éliminés. Cela suppose que toute contamination résiduelle est fortement adhérée. La surface doit être de couleur grisâtre.
  • Degré Sa 2½ : sablage très en profondeur. La calamine, la rouille, les résidus de peinture et les particules étrangères sont éliminés. Toute trace de contamination ne doit apparaître que sous forme de taches, de petits cercles ou de bandes. La surface doit présenter un aspect métallique presque blanc.
  • Degré Sa 3 : sablage exigeant. La calamine, la rouille, les résidus de peinture et les particules étrangères sont éliminés. La surface doit présenter un aspect métallique blanc uniforme.
Grados de preparación de la superficie mediante chorreado

Phosphatation

Il s’agit d’un traitement par lequel la surface de la pièce en acier est transformée en une fine couche de phosphate de fer pour améliorer à la fois la résistance à la corrosion et l’adhérence des couches de peinture.

Avant la phosphatation, la surface doit être exempte de rouille, de graisses et d’huiles.